Festival Musiques Métisses

Le 35eme festival des Musiques Métisses aura lieu cette année du 21 au 23 mai sur l’île de Bourgines à Angoulême.
Comme tous les ans au printemps, la ville d’Angoulême résonne des chants et percussions venus du monde entier.
Tous les sens seront en éveil pendant ce week-end de concerts et de fête.
Le festival accueillera des artistes venant du monde entier : Hindi Zahra (Maroc), Les Tambours de Brazza et invités (Congo), Youssou N’Dour (Sénégal), Angélique Kidjo (Bénin), Mahmoud Ahmed, Alemayehu Eshete et Badume’s Band (Ethiopie), Carlinhos Brown (Brésil), Sly & Robbie & Bitty Mc Lean et Taxi Gang (Jamaïque) et bien d’autres…

Vendredi

youssoundour

« You » comme aiment à le surnommer les Sénégalais est une star en son pays. Son image orne volontiers les placards publicitaires géants qui tapissent les murs de la capitale et l’homme est connu pour son engagement. Par exemple dans ses combats pour l’effacement de la dette africaine ou la lutte contre le paludisme. Chaque sortie d’un nouvel album de Youssou N’Dour est donc un événement national et ces nouvelles mélodies retentissent à chaque coin de rue. Justement, notre homme vient de faire paraître un nouvel opus innovant. Le roi du mbalax est en effet parti à Kingston enregistrer dans les célèbres studios Tuff Gong aux côtés de Earl China Smith, Dean Frazer, Tyron Downie. Un acte symbolique si l’on considère l’engagement politique lié au reggae avec, à la clef, un album puissant transcendé par la voix pénétrante de « You ».
Grande scène, le vendredi 21 mai à 23:00
Le même soir sur la grande scène :
Les Tambours de Brazza, Hindi Zahra, Youssou N’Dour

Samedi

carlinhosbrown

Il y a une vingtaine d’années, Carlinhos Brown s’est fait connaître comme le chef batteur de Timbalada, ces impressionnants joueurs de timbau. Musique spirituelle, musique de la rue, Timbalada est devenu une véritable école populaire et le centre d’espoir de toute une favela de Bahia. Quant à son fondateur, il s’est lancé dans une carrière solo émérite avec un premier album jalon, «Alfagamabetizado». Près de quinze ans plus tard, le talentueux, charismatique et volubile self made man réalise entièrement seul son dernier opus, «A Gente Ainda Nâo Sonhou» entièrement seul. Sorte de maire spirituel de Bahia, Carlinhos Brown n’est pas qu’un musicien fédérateur de talents. Il a également créé le Museu do Ritmo en 2007, et est aujourd’hui l’instigateur du premier Centre des Musiques Noires de Bahia, qui ouvrira ses portes en décembre 2010.
Grande scène, le samedi 22 mai à 23:00
Le même soir sur la grande scène :
Angélique Kidjo, Carlinhos Brown + Margareth Menezes, Mahmoud Ahmed et Alemayehu Eshete & Badume’s Band
Les concerts gratuits de la journée :
Fonky Good Time, Charles Kely, Menwar, Mami Bastah

Dimanche

salifkeita

Découvert à Musiques Métisses en 1984, Salif Keita avait créé la sensation avec son album «Mandjou», un des premiers disques de musique africaine à se vendre comme des petits pains sur le marché Occidental. Album de fusion, produit par Jean-Philippe Rykiell, «Soro» semble aujourd’hui très daté. En 2001, retour de grâce, le chanteur albinos à la voix bouleversante revient à l’acoustique avec «Moffou» et un magnifique duo avec Cesaria Evora. Un creuset acoustique qu’il a continué d’explorer le temps d’une trilogie discographique. Son dernier-né, «La Différence», paru à la fin de l’année 2009, clôt la série et a été consacré par la Victoire de la Musique du meilleur album Musiques du Monde. Salif Keita est un oiseau de nuit et un homme de scène qui chante depuis son plus jeune âge. Ses prestations scéniques sont toujours exceptionnelles.
Grande scène, le dimanche 23 mai à 23:00
Le même soir sur la grande scène :
Naby, Sly & Robbie & Bitty Mc Lean + Taxi Gang, Salif Keïta

Et c’est où tout ça?

affiche musiques métisses

Ce contenu a été publié dans Coin détente. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *